Habiter la France de demain - Fiche d'identité

1
2
3

La parole aux citoyens

Habiter la France de Demain : témoignages des citoyens

Synthèse des résultats de la concertation

La concertation s’est déroulée en trois séquences. Chaque séquence constitte une étape qui viendra alimenter la suivante : 

Chapitre 1 : une synthèse de 10 consultations et études sur des sujets proches de la thématique Habiter la France de demain (logement, mobilité, biodiversité, etc.)  pour une mise en exergue des controverses dans l’opinion, les représentations et les avis des Français. Cette synthèse a permis de relever particulièrement quatre controverses qui ont constitué le point de départ du second chapitre.

Chapitre 2 : la consultation en ligne a été structurée en thématiques issues de ces quatre controverses. Elle a également permis d’identifier les évolutions dans l'avis et les représentations des Français avec la crise sanitaire.

La consultation en ligne a eu pour objectif l’expression, individuelle et spontanée, de tous les citoyens et le recueil de leurs contributions, arguments ou propositions sur ces quatre controverses.

Chapitre 3 : l’organisation de 4 ateliers en ligne pour élaborer collectivement des propositions et enrichir la vision des experts.

Le point de sortie de ces ateliers est une série de contributions/recommandations collectives, argumentées et approfondies sur le chemin que les citoyens sont prêts à emprunter pour dépasser les controverses  et accélérer la transition vers un habitat sobre et humaniste.

Idées phares de la concertation

Les résultats de la concertation ont été présentés lors d’un événement de restitution organisé par la Ministre en charge du logement le 14 octobre 2021.
Les contributions des citoyens ont été intégrées aux mesures annoncées par la ministre en charge du Logement.

Les principaux enseignements, tous chapitres confondus, sont :

  • Le degré de maturité des citoyens interrogés sur la nécessité de consentir à certains sacrifices au service de la transition est élevé. Ils sont prêts à changer, mais demandent à ce que certaines conditions soient réunies pour y parvenir.
  • Il faut rapprocher les différents lieux de vie : habitat, consommation, travail. Ce qui implique une densification qui est jugée acceptable si les nuisances en milieu urbain sont réduites (bruit, pollution…).
  • Il faut également une action forte sur les logements vacants, la rénovation de logements et plus d’espaces partagés.
  • La ville du quart d’heure serait favorisée par le nouveau rapport au travail post covid : 70% des répondants souhaitent télétravailler 2 à 3 jours/semaine.
  • Cela a un impact sur les mobilités et ⅓ des citoyens se disent prêts à renoncer la voiture individuelle si les mobilités alternatives répondent à leurs besoins (transports en commun, pratique cycliste : sécurité, rapidité, fiabilité, confort).
  • Ce modèle passe enfin par un changement radical de mode de production et de consommation : 90% se disent favorables aux circuits courts. L’e-commerce, "click and collect", grandes surfaces, livraisons à domicile peuvent être mis au service de d’une production locale de qualité.

Cela s’est traduit par 10 pistes du gouvernement pour Habiter la France de demain présenté par la Ministre du logement lors de l’évènement de clôture du 14 octobre :

https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/DP_HabiterLaFranceDema….

Rapport final de la démarche Fichier PDF - 12.54 Mo

La concertation en détail

  • Une synthèse de 10 consultations et études sur des thèmes proches d’Habiter la France de demain (logement, mobilité, biodiversité, etc.)  pour une mise en exergue des controverses dans l’opinion, les représentations et les avis des Français. Cette synthèse a permis de relever particulièrement quatre controverses qui ont constitué le point de départ du second chapitre.

    5.000 VERBATIMS / 460 PROPOSITIONS / 81 ENJEUX / 20 THÈMES

    A télécharger

    Analyse des consultations Fichier PDF - 792.14 Ko
  • La consultation en ligne a été structurée en thématiques issues de ces quatre controverses. Elle a également permis d’identifier les évolutions dans l'avis et les représentations des Français avec la crise sanitaire. La consultation en ligne a eu pour objectif l’expression, individuelle et spontanée, de tous les citoyens et le recueil de leurs contributions, arguments ou propositions sur ces quatre controverses.

    4.000 PARTICIPANTS / 70.000 CONTRIBUTIONS

    A télécharger

  • L’organisation d’une délibération collective 4 ateliers pour élaborer collectivement des propositions et enrichir la vision des experts.

    Les objectifs associés à ces ateliers :

    • Atelier 1 : Faire connaissance et prendre la mesure de l’enjeu des ateliers auxquels ils allaient prendre part.
    • Atelier 2 : Par sous-groupe, un travail approfondi sur les controverses qui a permis de mettre en évidence une série d’arguments pour/contre.
    • Atelier 3 : Organisé sous forme de « tribunal des controverses », les citoyens ont assisté à des plaidoiries en faveur ou en défaveur de l’une des polarités de chaque controverse. A l’issue, un vote a permis de voir comment le groupe s’est collectivement positionné.
    • Atelier 4 : Mesurer le chemin que les citoyens sont prêts à faire (ce à quoi on peut renoncer, ce qu’il nous faudrait pour y arriver…) pour accélérer la transition.

    Pour permettre aux citoyens de débattre de manière informée et aboutir à une vision commune et pour soutenir leur mobilisation, de nombreuses ressources ont été mises à leur disposition :

    • Un « cahier de vacances » a permis aux participants de comprendre de façon ludique les 4 controverses, pour constituer un collectif informé.
    • La lecture d’un cahier de controverses (élaboré par Le Drenche) présentant, sur chacune des controverses, les points de vue différents d’experts (entre 4 et 6 experts/controverse).
    • Un réseau social commun et des boucles par sous-groupes de vacances pour échanger entre les ateliers.
    • Un dossier en ligne commun recensant l’ensemble des ressources et des informations pratiques utiles.

    Les participants aux ateliers ont été sélectionnés selon les quotas sociodémographiques classiques (sexe, âge, CSP, lieu d’habitation, etc.) auxquels ont été ajoutés des critères permettant de diversifier le groupe (type de logement, par exemple).

    A télécharger

Partagez cette concertation :