Etats généraux de l'alimentation - Fiche d'identité

1
2
3

20% du budget des ménages est consacré à l’alimentation. Depuis 1950, la surface agricole utile a diminué de 17%. Le nombre d’exploitants agricoles baisse de 1 à 3% par an.

Parce que les questions de sécurité et de qualité alimentaires nous concernent tous, le Président de la République a souhaité des Etats généraux de l’alimentation pour permettre à chacun : citoyen, association, professionnel, de participer à une réflexion collective autour de deux enjeux : la création et la répartition de la valeur ajoutée dans la chaîne agro-alimentaire, une alimentation saine, sûre et durable accessible à tous.

Objet de la concertation

Pour assurer la sécurité alimentaire de notre pays et proposer une offre alimentaire saine, sûre, durable et accessible à tous, les Etats généraux de l’alimentation doivent permettre :

  • d'élaborer un diagnostic partagé
  • de formuler des propositions concrètes et innovantes pour :
    • relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition
    • permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes
    • accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs
    • promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable

Engagements des organisateurs de la concertation

5 engagements :

  • Transparence :  tout internaute proposant, contribuant ou votant sur la plate-forme est assuré d’être lu ou pris en compte. Des synthèses régulières des internautes sont présentées lors de la tenue des 14 ateliers nationaux.
  • Accessibilité : consultation via internet pour faciliter la participation de tous sans exclure pour autant les ateliers ouverts à tous en présentiel.
  • Modération : l’expression est libre.  Les contenus inappropriés sont versés dans une corbeille qui reste toujours accessible à tous.
  • Pédagogie : constats, problèmes, problématiques, enjeux… tout est clair et vulgarisé pour permettre la compréhension et l’expression de tous.
  • Synthèse : des rapports thématiques, d’une cinquantaine de pages, regroupant les contributions des internautes sont présentés aux ateliers nationaux devant l’ensemble des parties prenantes. Il n’y a aucun filtre ni analyse : les posts sont rassemblés et transmis tels quels aux parties prenantes. L’ensemble des contributions est pris en compte.

Modalités et calendrier de la concertation

20 juillet 2017
Ouverture des Etats Généraux
16 août 2017 - 17 novembre 2017
Une consultation en ligne ouverte à l'ensemble des citoyens
11 octobre 2017
Bilan à mi-parcours sur le chantier économique à Rungis en présence du Président de la République
Fin août - début novembre
14 ateliers thématiques

Participants

Consultation publique en ligne

156 037 visiteurs et 16 918 contributions déposées.

Ateliers 

14 ateliers sur trois mois, plus de 75 réunions, 500 personnes conviées aux ateliers issues de : douze ministères ; du monde agricole et de la pêche ; de l’industrie agroalimentaire ; de la distribution ; des consommateurs ; de la restauration collective ; des élus ; des partenaires sociaux ; des acteurs de l’économie sociale et solidaire et de la santé ; des associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international ; des ONG ; des banques et assurances.

74 événements territoriaux

3 événements nationaux avec plusieurs centaines de personnes : Ouverture le 20 juillet 2017 avec le Premier Ministre, mi-parcours à Rungis le 11 octobre 2017 avec le Président de la République et clôture le 21 décembre 2017 avec le Premier Ministre.

Partagez cette concertation :